samedi 10 mars 2018

Hassan Nasrallah rend hommage à Ahed Tamimi

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 16 février 2018, à l'occasion de la commémoration des dirigeants martyrs du Hezbollah (Cheikh Ragheb Harb, Sayed Abbas Mousawi, Hajj Imad Moghniyeh)

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr/

Hassan Nasrallah rend hommage à Ahed Tamimi from Sayed Hasan on Vimeo.

Transcription :

[...] En Palestine, le blocus américain contre le peuple palestinien se poursuit. Le financement (américain) de l'UNRWA est bloqué, les aides accordées à l'Autorité palestinienne, qui assume diverses responsabilités sociales, financières, pour la vie courante, etc., sont coupées, des mouvements de Résistance palestiniens et leurs dirigeants sont placés sur la liste des organisations terroristes, de nouvelles sanctions sont prises par le Congrès américain contre des mouvements palestiniens, et toujours davantage de pressions, mais ce qui continue à donner espoir, et que nous devons souligner et soutenir avec force, c'est l'unanimité palestinienne pour refuser la décision de Trump et l'unanimité palestinienne (pour refuser) la soumission (au prétendu) accord du siècle (parrainé par Trump), telles sont les positions annoncées. 

Et le peuple palestinien a proposé, durant les dernières semaines, des modèles (de Résistance). Je vais me contenter de 3 noms.

Le martyr, fils de martyr, Ahmad Jarrar. Il constitue un modèle particulièrement éminent et digne que non seulement le peuple palestinien mais toute la Communauté (islamique) doivent suivre. Un seul jeune, cadre (de la Résistance), face à l'armée israélienne, à son arrogance et à ses services de sécurité, ce combattant a trouvé le martyre.
 
Deuxièmement, une jeune femme. Les médias la présentent comme une enfant, mais elle a 17 ans, c'est une jeune femme. La jeune femme Ahed Tamimi, avec sa position audacieuse et courageuse, elle et sa famille (ainsi que le martyr Ahmad bien sûr), la logique (de Résistance) de son père, que nous avons tous entendu dans les médias. Cette jeune fille qui gifle les soldats israéliens et leur fait face, et qui fait face au tribunal, avec ses parents qui l'encouragent à continuer, à rester forte, à être courageuse et persévérante.

Troisièmement, Omar al-Abd, qui a été condamné hier à 4 peines de prison à perpétuité, et à l'interdiction de l'inclure dans toute opération (future) d'échanges de prisonniers. Comment a-t-il accueilli les 4 peines de prison à perpétuité ? Avec le sourire. Et cela a mis en colère (le ministre de la défense israélien) Lieberman. C'est surtout la colère de Lieberman que j'ai relevée. Voyez cela : on le condamne à 4 peines de perpétuité, on refuse de négocier sa libération, et il accueille cela avec le sourire.

Tel est le peuple palestinien. Pourquoi est-ce que nous parlons toujours avec espoir de l'avenir et de l'horizon de ce conflit ? Parce que nous plaçons nos espoirs en ces gens-là. Ces trois (Résistants) sont les enfants de leurs communautés, ils n'en sont pas isolés mais leur ressemblent.  [...]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire